Musiques/Textes

D'amour et de rage

DSC_0025_1

Les copains

D'amour et de rage

DSC_0088

Filles du soleil

D'amour et de rage

DSC_0042_1

Assez !

D'amour et de rage

DSC_0720

Choeur final



Les copains

Les copains de la cité, N’ont pas tous un teint de lait, Certains ont la peau bronzée, D’autres jaune safrané, Mais où est la différence, Quand finit l’adolescence ? Qu’on soit Anne ou Malika, Frédéric ou Mustapha, On est pareil à vingt ans, On se sent devenus grands, Et on rêv’ mêmes amours, Qui rim’nt avec toujours, Les copains de la cité, Ne sont pas tous baptisés, Certains adorent Allah, D’autres fêtent le Sabbat, Mais où est la différence, Quand finit l’adolescence ?, Qu’on soit Marie ou Sarah, Mohamed ou Nicolas, On est pareil à vingt ans, On a les mêm’s sentiments, Et seul’ compte l’amitié, On n’aim’ pas à moitié, Les copains de la cité, Sont souvent fils d’exilés, Certains sont nés sur la mer, D’autres viennent du désert, Mais où est la différence, Quand finit l’adolescence ? Qu’on soit Pablo ou François, Nathalie ou Salima, On est pareil à vingt ans, On récuse les parents, Et on rêv’ de liberté, D’avenir à créer, On est pareil à vingt ans, On a les mêm’s sentiments, Et seul’ compte l’amitié, On n’aim’ pas à moitié 






Filles du Soleil

O filles du soleil, Laissez vos longs cheveux, Danser dans la lumière, O filles du soleil, Sur l’éclat de vos yeux, Ne baissez vos paupières, O filles du soleil, Libérez de ses noeuds, Votre corps de gazelle, O filles du soleil, Pour nos regards heureux, Dieu vous a faite belles Ainsi la fleur qui vient d’éclore, Ne cherche pas à se cacher, Mais généreuse elle nous donne, La perfection de sa beauté, O filles du soleil, Déposez-là ce poids, Qui courbe vos épaules, O filles du soleil, Ne laissez pas la loi, Vous dicter votre rôle, O filles du soleil, En vous ayez la foi, Vous saurez être fortes, O filles du soleil, Choisissez votre voie, Cette vie est la vôtre, Ainsi devient la chrysalide, Un papillon couleur d’été, Qui sur les fleurs heureux voltige, Puis choisit celle où se poser, O filles du soleil, De vos pesants atours, Tentez de vous déprendre, O filles du soleil, Au marché de l’amour, Vous n’êtes pas à vendre, O filles du soleil, Maintenant au grand jour, Il faut vous faire entendre, O filles du soleil, Osez à votre tour, Aimer qui bon vous semble, Ainsi l’oiseau enfin s’envole, En s’appuyant sur l’air léger, Et courageux seul il explore, Les chemins de la liberté






Assez !

Assez de vos chants fossiles, Nous les jeunes de l’an deux mille, C’est d’autres chants qu’il nous faut, N’avez-vous rien de nouveau ? Assez de vos ritournelles, On veut des chansons nouvelles, Qui nous parlent de notre temps, Et du mond’ qui nous attend, Assez des chansons d’amour, Des je t’aime pour toujours, Notre siècle est en danger, Si l’on n’y veut rien changer, Il y a tant et tant à dire, Quand va couler le navire, C’est à nous de le sauver, A nous qui savons rêver, Rêver d’un vol de colombes, Se posant sur le vieux monde, Rêver de tours de magie, Qui transformeront la vie, Et dire avec les poètes, Tout ce qu’on a dans la tête, Nos craintes et nos chagrins, Et nos rêves pour demain, Assez de vos chants fossiles









Choeur final

Nous sommes des cent et des mille, Dans la force de nos vingt ans, Qui ne pouvons vivre tranquilles, A voir ce siècle commençant, Ce siècle qui sera le nôtre, Et qui est né dans la douleur, Ne sera plus comme les autres, Tissé d’échecs et de malheurs, Ensemble nous avons le pouvoir, De faire éclore les graines de l’espoir, Car il viendra le jour de lilas et de roses, Le jour de pluie menue sur la terre assoiffée, Le jour de mains tendues, de regards échangés, Où chacun pourra croire à la beauté des choses, Disons à ceux qui nous écoutent, Par la grâce de nos chansons, Que les obstacles sur la route, Sont défis que nous relevons, Allons, que tous ces mots s’envolent, Que le vent les emporte au loin, Pour qu’ils sourient et qu’ils consolent, Ceux qui ne croient plus en demain, Ensemble nous avons le pouvoir, De faire éclore les graines de l’espoir, Car il viendra le jour......., Oui, nous rêvons de le refaire, Ce monde où les loups font la loi, Ce monde hérité de nos pères, A vingt ans c’est bien notre droit, Que la force de la jeunesse, Que ses idées, que ses travaux, Fassent moisson de nos promesses, Et notre monde sera beau, Ensemble nous avons le pouvoir, De faire éclore les graines de l’espoir, Car il viendra le jour......


                                                                  Copyright © 2009, D'amour et de rage All rights reserved.